« Le camp de scouts, c’est une aventure à vivre »

Article du Ouest France du 19 juillet

Témoignages

Simon Pedrono, 17 ans, chef scout du groupe de Séné, Territoire de Vannes Morbihan . « En comparaison avec le tout premier camp qui avait eu lieu en 1907, les moeurs ont beaucoup évolué. À l’époque, seuls les garçons y participaient pour devenir des hommes. Toutefois, certains des objectifs n’ont pas changé : apprendre à vivre en communauté, découvrir la vie sous tente de cinq à huit personnes, ou encore apprendre à se débrouiller dans la nature tout en la respectant. »

Alexandre, 12 ans, du groupe de Malestroit. « J’ai été louveteau pendant trois ans et, là, c’est ma deuxième année en tant que scout. Mon père et mes frères ont, eux aussi, été scouts, c’est un peu une tradition familiale. Le camp comme ça, c’est une aventure à vivre, c’est bien. »

Séphira 12 ans, du groupe de Séné. « Ma soeur a participé à un camp comme celui-ci l’année dernière. Comme elle avait trouvé ça trop bien, j’ai voulu essayer aussi. Et ça m’a plu. On apprend à se débrouiller sans avoir l’impression d’apprendre. »

Publicités