Scouts et Guides de France de séné , Camp été 2015

DSC_0189

DSC_0217

DSC_0243

DSC_0247

DSC_0259

Publicités

Opération « 10 Millions d’étoiles » avec les Scouts et Guides de France de Séné et le Secours catholique

En 1985 une radio autrichienne a pris l’initiative d’aller chercher une flamme, allumée dans la grotte de la Nativité à Bethléem, pour la rapporter en Autriche et la distribuer en signe de paix à la population. L’idée s’est développée en Europe et en 2003, les Scouts et Guides de France ont décidé de participer à cette opération.

Proposer aux enfants et aux jeunes de distribuer autour d’eux une flamme est un signe de paix. C’est aussi une démarche éducative basée sur l’action d’aller vers les autres, en particulier les personnes isolées, c’est lutter contre l’indifférence et garder la flamme allumée jour et nuit jusqu’à Noël.

Allumée à Bethleem, la flamme est rapportée à Vienne où les Scouts et Guides vont l’acheminer en France.

Ce samedi 20 décembre à Vannes, l’esplanade du port de Vannes était sillonnée par les louveteaux et Jeannettes de Séné qui ont rejoint Marie FEUILLLET, responsable du secours catholique à VANNES et animatrice vie spirituelle dans le groupe des scouts de Séné.

Les louveteaux et jeannettes du  mouvement Scouts et Guides de France (SGDF)  de Séné, se sont rendus sur la place pour proposer des bougies au profit du Secours Catholique pour écrire le mot « paix » à l’aide de photophores et transmettre la lumière de Bethléem. Cette action s’est déroulée dans le cadre de la campagne « 10 Millions d’étoiles ».IMG_0037

ILLUMINATIONS DE L’ESPLANADE DE VANNES

RDV SAMEDI 20 DECEMBRE A 17H

sur l’esplanade de Vannes entre le kiosque et l’office du tourisme

Les Scouts et Guides de France apporteront cette année encore la Lumière de Bethléem dans notre diocèse. Cette lumière, qui aura parcouru des kilomètres depuis la Palestine, se divisera en autant de petites flammes que du nombre de lieux où on voudra bien l’accueillir, églises ou foyers.
Elles seront le symbole de paix.

Ce dimanche 14 décembre, les scouts, louveteaux et Farfadets de Séné

sont allés à Locminé chercher la lumière de Bethléem.

lumiere de betleemA l’initiative du Secours Catholique, cette lumière sera transmise le 20 décembre de 17h à 21h sur l’esplanade du Port de Vannes ou le mot « paix » sera inscrit à l’aide des photophores. Tout les Scouts, Guides, Louveteaux, Jeannettes et Farfadets de France et extérieurs sont invités à participer.

Ce dimanche 21 décembre, les scouts et guides de France de Séné transmettront la lumière de Bethléem à tous les paroissiens lors de la messe de 10h30 à Séné.

Cette célébration de partage associe dans le Morbihan, les scouts et guides de France, la Pastorale des jeunes du Morbihan, le Diocèse de Vannes, le Secours Catholique.

Diffuser la lumière autour de vous

Avec Interlucia vous pouvez diffuser la Lumière de Bethléem à une personne de votre choix, même si elle est éloignée, en profitant du maillage scout à travers toute la France. Ainsi les enfants ou les jeunes d’un groupe scout à proximité iront apporter directement la lumière à la personne de votre choix. À travers un geste simple, chacun participe à tisser un formidable réseau de fraternité pour faire de Noël un temps de paix et d’espérance.

Pour ceux qui souhaitent que la Lumière de Bethléem soit transmise à une personne éloignée d’eux, rendez-vous sur le site http://www.lumieredebethleem.fr, rubrique Interlucia et recherchez le groupe le plus proche de la personne à qui vous souhaitez envoyer la lumière. _ Cliquez et entrez simplement les coordonnées du destinataire, et éventuellement un message personnalisé. Le groupe contacté se chargera de lui apporter la Lumière de Bethléem de votre part. C’est aussi simple que cela !

Pour les groupes Scouts et Guides de France et Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France qui veulent bien porter cette lumière, inscrivez votre groupe sur lagooglemap du site, www.lumieredebethleem.fr , rubrique Interlucia. Indiquez l’adresse mail de votre groupe pour que la personne qui souhaite transmettre la lumière à un proche puisse vous contacter.

Ainsi, de la troisième semaine de l’Avent jusqu’à Noël, des milliers de petites bougies passent de main en main et illuminent les visages de tous ceux qui la reçoivent, annonce de la lumière du Christ dans nos vies.

ASTUCES DE CAMP

camp0006

Cliquez ici :  astuce_camp

http://www.sgdf.fr/la-vie-scoute/scouts-et-guides

LES FARFADETS

Les farfadets constituent une proposition (et non une branche) à destination des enfants de six à huit ans, avant les louveteaux-jeannettes. Ils sont issus de la fusion des propositions Farandoles (GdF) et Sarabandes (SdF) et portent un polo vert clair.
Avec les Farfadets, les Scouts et Guides de France proposent aux enfants de vivre le scoutisme, autour des « Maîtres-Mots » (la loi) : accueillir et partager. Les farfadets portent un polo vert. L’équipe d’animation est composée des parents (les Farfadultes), chargés de proposer le scoutisme aux enfants, et est coordonnée par un adulte formé, nommé par le groupe, garant des objectifs pédagogiques.

Lire la suite

« Le camp de scouts, c’est une aventure à vivre »

Article du Ouest France du 19 juillet

Témoignages

Simon Pedrono, 17 ans, chef scout du groupe de Séné, Territoire de Vannes Morbihan . « En comparaison avec le tout premier camp qui avait eu lieu en 1907, les moeurs ont beaucoup évolué. À l’époque, seuls les garçons y participaient pour devenir des hommes. Toutefois, certains des objectifs n’ont pas changé : apprendre à vivre en communauté, découvrir la vie sous tente de cinq à huit personnes, ou encore apprendre à se débrouiller dans la nature tout en la respectant. »

Alexandre, 12 ans, du groupe de Malestroit. « J’ai été louveteau pendant trois ans et, là, c’est ma deuxième année en tant que scout. Mon père et mes frères ont, eux aussi, été scouts, c’est un peu une tradition familiale. Le camp comme ça, c’est une aventure à vivre, c’est bien. »

Séphira 12 ans, du groupe de Séné. « Ma soeur a participé à un camp comme celui-ci l’année dernière. Comme elle avait trouvé ça trop bien, j’ai voulu essayer aussi. Et ça m’a plu. On apprend à se débrouiller sans avoir l’impression d’apprendre. »